Le petit guide du vapoteur E-C-F

ecig-3-partie

La cigarette électronique est composée de deux ou trois parties qui sont chacune d’elle interchangeable.

Nous avons : la batterie, l’embout et l’atomiseur , parfois ces deux derniers ne font qu’un.

La batterie se définit par plusieurs caractéristiques appelé mAH ( c’est ce qui définie batteriel’autonomie)

L’intensité permet au consommateur d’adapter la puissance perçue en gorge afin d’être au plus proche de la sensation ressentie lors de l’usage d’une cigarette classique.

Le mode de fonctionnement : automatique ou manuel, préserve une gestuelle propre au fumeur

Le design de la batterie accorde une personnalisation de l’accessoire afin de rendre le vapotage agréable et la ecig atypique.

L’embout, il peut être de différentes sortes. C’est l’accessoire qui va occasionner à l’utilisateur emboutd’appréhender l’effet reçu en gorge et l’accroche acceptée en bouche

Il existe 3 grandes familles d’embouts: réservoir, mêche, coton.

Réservoir: tank.reservoir-tank.
Mèche : stardust (ce4), giantomiser, clearomiser, G4meche-stardust-ce4
Coton: cartomiseur préchargé, cartomiseur a remplir, dct, dual coil.cartomiseur

S’agissant de cigarettes électroniques, elles sont rechargeables sur le même principe qu’un téléphone portable. La charge peut se faire sur un temps déterminé et rapide qui est défini par le modèle de batterie choisi. A cela, nous vous proposons plusieurs supports de rechargement: usb, secteur, voiture afin d’accorder à l’utilisateur la plus grande autonomie possible et recherchée.

Nous sommes à votre entière disposition pour vous offrir un grand nombre de conseils et d’essais. Pour cela, vous pouvez vous nous écrire via le formulaire de contact : Contactez-nous

Nos conseils sont également disponibles par téléphone

Afin de comprendre au mieux l’usage de la cigarette électronique, nous vous présentons un lexique.

Atomiseur : partie supérieure de la cigarette électronique qui permet la chauffe et la vaporisation du liquide qu’il contient. Il se visse très facilement sur la batterie de la e-cig. Il produit une vapeur très similaire à la fumée d’une cigarette classique.

Composé d’une résistance, il permet de maintenir la température de chauffe à +/- 50°c.

Boîtier Portable de Rechargement (BPR) ou PCC box : Boite de chargement autonome qui permet de recharger les batteries de votre e-cig. Se déclinant sous différents modèles : format paquet de cigarettes, boite plate esthétique, etc… il offre une autonomie appréciable pour toute mobilité.

Bourre : Composante constituée de fibres pour former une mousse synthétique de type « perlon ». Elle se situe à l’intérieur de l’atomiseur, proche de la résistance. Elle retient le e-liquide afin qu’au moment de la chauffe, il offre une production de vapeur abondante.

Cartomiseur : Il s’agit d’une cartouche souvent cylindrique comprenant un atomiseur, une résistance et une bourre. En imbibant la bourre, il génère un certains volume de vapeur.

Clearomiseur : Cartomiseur généralement transparent qui fonctionne par un système de mèches (ou tresses) qui baignent dans le e-liquide. Il permet de voir rapidement le niveau de liquide.

Dual Coil (DC) : Cela correspond à des atomiseurs ou des cartomiseurs composés de deux résistances montées en parallèle. Ils ont donc une chauffe plus rapide du e-liquide générant un meilleur hit en gorge : plus de vapeur (tiède) et une arôme plus subtile.

Drip-tip : embout spécifique percé par un trou laissant le passage de la vapeur. Il vient se clipser sur certains cartomiseurs dans le but d’améliorer la prise en bouche. Il en existe de différents modèles, formes et couleurs.

Dry-Smoking (DS) : manière de vapoter qui consiste à mettre quelques gouttes (2 à 3) de e-liquide directement sur la tresse de l’atomiseur afin d’obtenir un grand volume de vapeur et un hit plus intense. L’opération est à renouveler plusieurs fois dans la journée.

E-Liquide (EL) : est le liquide qui va servir exclusivement à alimenter votre e-cig. Il peut être de provenances variées : France, USA, Chine, de tailles différentes avec des arômes disctintes et diverses.

Il est possible de retrouver des saveurs de tabac (blond, brun), de fruit (cerise, pêche, pomme, fraise, citron…), de gourmet (chocolat, café, vanille, …). Pour chacune des saveurs, il existe plusieurs teneurs en nicotine : 6mg, 11mg, 16mg et même sans nicotine afin d’adapter votre consommation.

Il n’est pas exclu de mélanger les e-liquides entre eux afin d’obtenir des saveurs uniques.

Giantomiseur : il s’agit d’un clearomiseur de grande taille qui permet de contenir une plus grande quantité de e-liquide.

Glycérine végétale (VG)
Solvant composant le liquide des cartouches des cigarettes électroniques. Cet ingrédient permet de produire la fumée de la cigarette électronique. Certaines cartouches peuvent ne pas contenir de VG.

Hit : le hit est l’action de contraction de la gorge au moment de l’inhalation de la vapeur. Il est lié au dosage de nicotine et au type d’embout utilisé. Ainsi, il définit cette sensation de passage de la vapeur en bouche. Populairement, il est appelé le « gratouilli » de la gorge.

Plus le hit va être important, plus la sensation sera similaire à l’absorption de la fumée d’une cigarette classique.

Low Resistance (LR) : ou résistance basse. Cela désigne les atomiseurs spécifiques permettant de simuler un voltage plus élevé, donc d’accroître sensiblement le hit et le rendu. La résistance se mesure en ohms. Les atomiseurs Low Resistance sont de 1,5 ohms

Milliampère-heure (mAh) : Le milliampère-heure correspond à l’unité de mesure de l’énergie qu’une batterie restituera en utilisation. Plus sa valeur est élevée et plus son autonomie et sa puissance sont accrues.

Pour un modèle 808 : batterie 180mAh à 360 mAh.
Pour une 510 : batterie de 180mAh à 240 mAh.
Pour une Vog/ Go :batterie de 650mAh à 1100 mAh.
Pour les mods et lavatubes, jusqu’à 2200 mAh.

Mod : entendons sous cette appellation « cigarette électronique modifiée ». Le mod offre une puissance, un hit et une autonomie plus importantes grâce à l’ampérage de ses accus. L’accu (pile) est placé dans le tube (corps) du mod et libère 2200mAh.

Il s’utilise avec un atomiseur ou un cartomiseur d’une e-cig.
Propylène de Glycol (PG)
Solvant composant le liquide des cartouches des cigarettes électroniques. Cet ingrédient permet de produire la fumée de la cigarette électronique. Certaines cartouches peuvent ne pas contenir de PG.

Switch : Partie de la e-cig qui se situe entre la batterie et l’embout. Il est généralement intégré à la batterie suivant le modèle et commande son activation. Il existe deux types de switch :

automatique : déclenchement par l’inhalation (type 808 180 mAh)
manuel : activation par un bouton qui libère l’énergie de la batterie uniquement à ce moment.

On peut communément l’associer à l’image d’un interrupteur.

Tank : ce terme désigne en anglais un réservoir. Pour la e-cig, le tank détermine un embout de type réservoir qui contient le e-liquide sans bourre ni mèche. Il s’utilise avec un atomiseur qu’il alimente directement. Il en existe différents modèles dont les plus communs sont : type A (1ml), type B (2ml) et le type C.

Vaporisateur : nom commun pour désigner les atomiseurs, cartomiseurs. Autrement dit, c’est l’embout qui va venir se visser sur la batterie.

Vaporisateur personnel (VP) : autre terme pour désigner la cigarette électronique.

Vapotage : action d’inhaler la vapeur produite par votre e-cig.

Vapoteur/vapoteuse : personne utilisant la cigarette électronique.

Vapoter : comme fumer appartient à la cigarette classique, vapoter appartient à la cigarette électronique. En effet, de la vapeur se dégage de votre atomiseur et non de la fumée. La différence réside dans le fait qu’une vapeur est la composition d’un liquide dans un gaz alors que la fumée correspond au mélange d’un solide dans un gaz. Par conséquent, la vapeur est beaucoup plus volubile et n’occasionne aucun dépôt sur les voies respiratoires.

Accu: source d’énergie qui peut se trouver sous forme de batterie (180mAh à 1100mAh) ou de pile (2200mAh).

Adaptateur : Élément qui permet de convertir un pas de vis vers une autre sorte de cigarette electronique

ex: transformer son model 510 en model 808

E-cig : Cigarette électronique à fonction rechargeable qui n’entraîne aucune nocivité pour l’utilisateur.

Nos e-liquides sont fabriqué en France :

source: wikipédia

Les e-liquides:
Ils se composent d’un liquide dit de base (80% propylène glycol (PG) et 20% de glycérine végétale (VG). Ils contiennent souvent une certaine quantité d’arômes (des centaines de saveurs sont disponibles). Ils peuvent contenir ou non de la nicotine. Les e-liquide sont vendus séparément.

Liquides de base:
Le propylène glycol: Il est principalement utilisé comme additif alimentaire et considéré comme non toxique.

Son utilisation dans la cigarette électronique permet une plus grande production de vapeur grâce à la condensation de la vapeur d’eau ambiante. Il agit comme un aérosol simulant la fumée du tabac d’une cigarette classique.

La glycérine végétale: ou glycérol est un composé chimique utilisé en alimentation comme additif

Il s’agit donc d’un liquide oncilore et inodore au goût sucré. La glycèrine est également très utilisée dans les compositions pharmaceutiques. Considérée comme ayant des propriètés hydratantes, la glycérine apporte un effet de lubrification à vos e-liquides permettant ainsi une meilleure vaporisation une fois chauffée.

Le propylène glycol a été utilisé comme additif chimique de la base aqueuse des inhalateurs et des nébuliseurs pour l’asthme depuis les années 1950, sans effets secondaires graves connus. Le propylène glycol, parce qu’il a la propriété de retenir l’eau, est le composé de choix pour administrer le médicament atomisé. La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis inclut le propylène glycol dans sa liste des substances généralement reconnues comme inoffensives (GRAS). Considérant que le propylène glycol a été largement utilisé depuis de nombreuses années sans effets secondaires graves, la substance peut raisonnablement être vue comme relativement peu nocive.

La différence entre une fumée de cigarette classique et d’une vapeur de cigarette électronique:

D’un point de vue moléculaire, nous pouvons distinguer l’usage et les effets de ces deux utilisations en se basant sur la composition de ces phénomènes.

La fumée est obtenue par combustion. Elle est composée de particules solides et liquides qui sont dissoutes dans l’air ambiant pour former un nuage blanchâtre visible mais impalpable.
La vapeur est le résultat du changement d’état d’un liquide. Ainsi, elle s’élabore à partir de l’évaporation d’un liquide chauffé à une température suffisante lui permettant de se transformer en gaz invisible.

Par conséquent, nous comprenons plus aisément que ce qu’il se dégage d’une cigarette classique est une fumée car il y a un phénomène de combustion qui est activé par la chaleur du feu apportée sur le atbac solide alors que la e-cig donne lieu à une vapeur d’eau arômatisée obtenue par la chauffe du e-liquide à partir de l’énergie de la batterie. D’où le terme approprié pour dire qu’un utilisateur de e-cig vapote; autrement dit, il inhale une vapeur. Ainsi, aucune particule solide (comme celles issues de la fumée) ne sera déposée sur les voies respiratoires du consommateur.

Législation; usage public:

L’usage de la cigarette électronique dans les lieux publics ne s’oppose à aucune législation en vigueur dans la mesure où son utilisation ne donne pas lieu à un tabagisme passif. Tout comme il n’y a pas de nuisances nocives pour l’usager, il n’y en a pas non plus pour un non-utilisateur.

Concrètement, la cigarette électronique peut être utilisée dans l’ensemble des lieux publics en se gardant d’avoir un comportement responsable et de faire preuve de civisme face à une population de non-avertis. Toutefois, seul un lieu privatisé peut en interdire l’usage si et seulement si cette mention apparaît dans le règlement intérieur de l’établissement fréquenté.